Charloun Rieu
Collège
Saint Martin de Crau Tél : 04 90 47 02 22
 

Réduire les inégalités dans les pays et d’un pays à l’autre


Objectif 10 : Réduire les inégalités dans les pays et d’un pays à l’autre


La communauté internationale a considérablement progressé pour ce qui est de sortir les populations de la pauvreté. Les nations les plus vulnérables – les pays les moins avancés, les pays sans littoral et les petits États insulaires en développement – continuent à marquer des points dans la réduction de la pauvreté. Cependant, les inégalités persistent et il y a encore de vastes disparités vis-à-vis de l’accès aux services de santé et à l’éducation et à d’autres moyens de production.


De plus, si les inégalités de revenus entre les pays ont pu être réduites, les inégalités internes se sont quant à elles accrues. On s’accorde de plus en plus à reconnaître que la croissance économique ne suffit pas pour réduire la pauvreté si elle n’est pas bénéfique pour tous et ne concerne pas les trois dimensions du développement durable, c’est-à-dire économique, sociale et environnementale.


Heureusement, l’inégalité des revenus a été réduite à la fois entre les pays et à l’intérieur des pays. Des progrès ont été réalisés en ce qui concerne la création de conditions d’accès favorables aux exportations des pays les moins avancés.


En vue de réduire les inégalités, les politiques devraient être universelles, en prêtant attention aux besoins des populations défavorisées et marginalisées. Il faut accroître le traitement en franchise de droits et continuer à favoriser les exportations des pays en développement, en plus d’accroître la part du vote des pays en développement au sein du FMI. Enfin, les innovations technologiques peuvent contribuer à réduire les coûts de transfert d’argent pour les travailleurs migrants.


  En 2016, plus de 64,4% des produits exportés par les pays les moins avancés vers les marchés mondiaux étaient soumis à des droits de douane nuls, soit une augmentation de 20% par rapport à 2010.
 Les faits relevés dans les pays en développement montrent que les enfants du quintile de richesse le plus faible sont encore jusqu’à trois fois plus susceptibles de mourir avant leur cinquième anniversaire que les enfants dans le quintile de richesse le plus élevé
 La protection sociale a été considérablement étendue dans le monde, mais les personnes handicapées ont jusqu’à cinq fois plus de chances que la moyenne d’engager des dépenses de santé importantes
 Malgré les diminutions globales de la mortalité maternelle enregistrées dans la plupart des pays en développement, les femmes dans les zones rurales ont encore jusqu’à trois fois plus de chances de mourir pendant l’accouchement que les femmes qui vivent dans les centres urbains.
 Jusqu’à 30% de l’inégalité des revenus est due à l’inégalité au sein des ménages, y compris entre les femmes et les hommes. Les femmes sont également plus susceptibles que les hommes de vivre avec moins de 50% du revenu médian.


 

Collège Charloun Rieu – rue des Galoubets - 13310 Saint Martin de Crau Tél : 04 90 47 02 22 – Responsable de publication : Mme Lorenzetti
Dernière mise à jour : mercredi 27 mai 2020 – Tous droits réservés © 2008-2020, Académie d'Aix-Marseille