Charloun Rieu
Collège
Saint Martin de crau
 

Présentation du projet


Projet
« ENVIRONNEMENT ET DÉVELOPPEMENT DURABLE »

2013 / 2017


Les acteurs :
Classe : 6ème
Nom du porteur du projet : M. Fontana
Noms des acteurs du projet :  M. Fontana
  Mme Frégère (SVT)
Noms des intervenants ponctuels :  Les Conseillers Principaux d’Education
 Enseignant de technologie
 Enseignant d’Arts plastiques
Les membres de l’équipe pédagogique de la classe sont les bienvenus.


Les modalités :


Horaire élèves : une heure par semaine pour la classe porteur du projet
Horaire professeurs : une heure par semaine pour le professeur porteur du projet 
Mme Frégère inclura le projet dans sa progression annuelle.
Lieux : Salles de cours, salle informatique, CDI, gymnase, sorties extérieures, selon les besoins…


Les objectifs :


 Les objectifs à atteindre : 


Sensibilisation à la protection de l’environnement et à la notion de développement durable,
• Prise de conscience de la nécessité de recycler,
• Responsabiliser les élèves, prises d’initiatives, travail de groupe,
• Fédérer et motiver un groupe classe autour d’un thème,
• Valoriser le travail manuel d’élèves en difficultés,
• Découverte de certains métiers :
Il est possible et intéressant d’intégrer dans le projet le PDMF (Parcours de découverte des métiers et des formations) en abordant divers métiers, il s’agira d’une initiation importante quant à l’importance des métiers liés à l’environnement.
• Sensibiliser les autres classes du collège (Affiches, échanges...)
• Ouverture vers l’extérieur (site internet du collège, passage dans la presse...).
• Après avoir pu découvrir leur influence sur l’environnement, et en particulier, les dommages environnementaux causés par les déchets, les élèves devront trouver des solutions afin de réduire leur impact sur cet environnement.


Liens avec le programme : 


Eléments du programme de Mathématiques du Collège pouvant être investis dans le projet « Education à l’environnement pour un Développement Durable » :


Les thèmes de convergence du Collège sont au nombre de six : énergie, environnement et Développement Durable, météorologie et climatologie, importance du mode de pensée statistique dans le regard scientifique sur le monde, santé, et sécurité. (Voir B.O). Obligatoires, ils font partie des programmes du Collège mais ne doivent pas faire l’objet d’un enseignement spécifique puisque ce sont les enseignements disciplinaires qui alimentent la substance de ces thèmes.


Les objectifs du thème 2 « environnement et Développement Durable » sont les suivants :


« En fin de Collège, l’élève doit avoir une vue d’ensemble d’un monde avec lequel l’homme est en interaction, monde qu’il a profondément transformé. »
« L’essentiel est de faire comprendre que l’analyse d’une réalité complexe demande de croiser systématiquement les regards, ceux des différentes disciplines mais aussi ceux des partenaires impliqués, sur le terrain, dans la gestion de l’environnement vers le Développement Durable. »


 « Les connaissances acquises au Collège dans les disciplines scientifiques ainsi que les connaissances pratiques apportées par l’EPS constituent la base d’une compréhension raisonnée des responsabilités individuelles et sociales vis à vis de l’environnement. »


« Les disciplines scientifiques apportent également les bases nécessaires à la compréhension des questions posées par la gestion de la planète et de ses ressources, tant en termes de matière que d’énergie et d’espèces vivantes. » Sources : BO sur les thèmes de convergence 61 Hors série N°5 du 25 AOÛT 2005.


Dans ce même texte, l’introduction du quatrième thème « mathématiques et Développement
Durable » précise : « Il est nécessaire de former à la pensée statistique dès le Collège et de doter les élèves d’un langage et de concepts communs pour traiter l’information apportée dans chaque discipline. Le mode de pensée statistique est en particulier indispensable pour évaluer les risques et appréhender de façon rationnelle les questions relatives à la sécurité et la santé. »


Trois types d’outils peuvent être distingués :


● Les outils de synthèse des observations : tableaux, effectifs, regroupement en classe, pourcentages, fréquence (pour la comparaison de populations d’effectifs différents), effectifs cumulés, fréquences cumulées,
● Les outils de représentation : diagrammes à barres, diagrammes circulaires ou semi-circulaires, histogrammes, graphiques divers,
● Les outils de caractérisation numériques d’une série statistique : caractéristiques de position (moyenne, médiane, quartiles), caractéristiques de dispersion (étendue).


Le tout devant contribuer à mettre en place « les premiers éléments qui vont permettre aux élèves de réfléchir et de s’exprimer à propos de situations incertaines ou de phénomènes variables, d’intégrer le langage graphique et les données quantitatives au langage usuel et d’apprendre à regarder des données ». Enfin, il est rappelé que « l’utilisation de tableurs grapheurs donne la possibilité de traiter de situations réelles, présentant un grand nombre de données et étudiés, chaque fois que c’est possible, en liaison avec l’enseignement des autres disciplines dont les apports au mode de pensée statistique sont multiples et complémentaires.


Eléments du programme de Mathématiques :


Fonctions :  Etude d’exemples relevant ou non de la proportionnalité.
  Tableaux de proportionnalité
 Propriété de linéarité
 Application d’un taux de Pourcentage
 Lecture et interprétations de graphiques


Organisation et gestion de données :  Choisir un mode de présentation adapté
  Lire et compléter une graduation sur un axe
  Repérage sur une droite graduée
  Lire et interpréter des informations à partir d’une représentation graphique (diagrammes à bâtons, histogrammes, diagrammes (semi) circulaires, graphiques cartésiens


Nombres et calcul numérique :  Nombres entiers et décimaux : désignations, ordre, valeur 
 approchée, 
  Opérations +, -, x,
  Ordre de grandeur
  Division euclidienne
  Ecriture fractionnaire du quotient de deux entiers.
  Division décimale


Géométrie :  Le parallélépipède rectangle, le cube
  Constructions de patrons, de solides, création de maquettes
  Représentations en perspectives cavalières
  Calculs d’aires, de volumes
 Figures planes : Reproductions de figures, propriétés des quadrilatères usuels, des triangles, des cercles…


Grandeurs et mesures :  Longueurs, masses, durées
  Aires : mesure, comparaison et calcul d’aires
  Calculs d’aires, de volumes, unités de conversions
  Changements et conversions d’unités


Approche du Calcul littéral :  Choix d’inconnues
 Substitution de valeurs numériques à des lettres dans une formule.
Eléments du programme de Sciences de la Vie et de la Terre du Collège pouvant être investis dans le projet« Education à l’environnement pour un Développement Durable » :


Le programme de SVT du collège niveau 6ème en prise directe avec l’environnement local assure l’intégration du concept de développement durable. Il est comme d’autres concepts, un fil rouge du programme. Il permet d’identifier les composantes essentielles de l’environnement proche et d’en comprendre deux aspects : le peuplement des milieux, la production et le recyclage de la matière. Ces bases scientifiques permettent d’analyser certaines applications biotechnologiques et de mettre en évidence l’intervention de l’Homme sur son environnement pour satisfaire ses besoins alimentaires. Ainsi, dès l’entrée au collège sont présentés les deux aspects de la science, l’un tourné vers la compréhension de la Nature, l’autre vers l’action que l’Homme exerce sur elle. A travers ces différentes études apparaissent la diversité et l’unité du monde vivant. »
Il s’agit après un état des lieux de l’impact humain, de développer les actions menées et à envisager pour montrer la prise de conscience et l’action positive de l’Homme


Plusieurs axes permettent de traiter, d’aborder le projet :


La connaissance des milieux environnants et de la biodiversité locale pour maintenir et développer cette biodiversité tant végétale qu’animale.
L’impact de l’Homme avec son action positive relayée par les élèves ; il faut dépasser le constat l’Homme dégrade, pollue ; il protège aussi.


Ce projet s’intégrera donc parfaitement dans l’ensemble des parties du programme avec un centrage sur le thème de la découverte de son environnement.


De plus, il est inclus dans le socle commun de compétences, directement sous l’intitulé d’un item de la compétence 3, mais aussi indirectement par le nombre important d’items que son traitement permet de solliciter dans les différentes compétences.


Il permet par sa transversalité d’amener une cohérence dans les démarches proposées aux élèves tout au long de l’année et d’être un point d’ancrage motivant pour aborder les apprentissages disciplinaires et pluridisciplinaires.


Thèmes de convergence : Thème 2, Développement durable.
Depuis son origine, l’espèce humaine manifeste une aptitude inégalée à modifier un environnement compatible, jusqu’à ce jour, avec ses conditions de vie. La surexploitation des ressources naturelles liée à la croissance économique et démographique a conduit la société civile à prendre conscience de l’urgence d’une solidarité planétaire pour faire face aux grands
bouleversements des équilibres naturels. Cette solidarité est indissociable d’un développement durable, c’est-à-dire d’un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs (rapport Brundtland, ONU 1987). En fin de collège, l’élève doit avoir une vue d’ensemble d’un monde avec lequel l’Homme est en interaction, monde qu’il a profondément transformé. Sans que lui soient dissimulés les problèmes qui restent posés par cette transformation, il doit avoir pris conscience de tout ce que son mode de vie doit aux progrès des sciences et des techniques et de la nécessité de celles-ci pour faire face aux défis du XXIème siècle. Il s’agit simplement de croiser les apports disciplinaires afin de parvenir à une compréhension rationnelle tant de préconisations simples (tri des déchets, économie de l’eau…) que des argumentaires de débat public. Une analyse tant soit peu approfondie des problèmes d’environnement demande à être faite dans une approche systémique : identifier les systèmes en relation et la nature de ces interconnexions ; mais cette étude ne peut être abordée que de manière très élémentaire au niveau du collège. L’essentiel est de faire comprendre que l’analyse d’une réalité complexe demande de croiser systématiquement les regards, ceux des différentes disciplines mais aussi ceux des partenaires impliqués sur le terrain dans la gestion de l’environnement pour un développement durable. Même s’il est exclu de s’imposer cette méthode de façon exhaustive, la convergence des apports disciplinaires et partenariaux prend ici toute sa dimension. »


Parties du programme de SVT Items du LPC Notions Activités ou axes de traitement Supports Liens avec maths
Caractéristiques de l’environnement proche et répartition des êtres vivants Distinction des composantes minérales, vivantes et des manifestations de l’activité humaine - Identifier les composantes de l’environnement proche
- Déterminer l’impact humain dans l’environnement étudié (jardin SVT) : établir un constat sur l’impact de 1000 élèves sur une surface limitée et sur les espaces verts de cette surface
(cette partie permettra aux élèves de faire des constats sur les problématiques environnementales du collège et de proposer des actions que nous pourrons initier)
- Déterminer l’impact de l’Homme sur la présence de certaines espèces animales et végétales avec menace ou non sur sa population (écureuil, faucon crécerellette, chiroptères)
- Modifier une haie d’arbustes en haie vive plus propice à la biodiversité 
Origine de la matière des êtres vivants Tout organisme vivant produit sa propre matière - suivi de populations montrant la production de matière à travers la croissance et le développement. La croissance permet de repérer la production de matière - documents LPO, conservatoire du littoral - lecture de graphiques
- lecture de tableaux
 Tout organisme a des besoins en nourriture - identification et analyse de contenu de traces alimentaires (restes de repas, crottes, pelotes) : présence de l’animal dans le milieu  biodiversité présente et à maintenir, inventaire des espèces animales et végétales présentes sur le collège - matériaux prélevés dans l’environnement -pourcentages
- lecture de diagrammes circulaires
 Chaînes alimentaires - mettre en évidence le déséquilibre créé par l’absence, la diminution ou la surabondance de certaines espèces  proposer des mesures de protection de certaines espèces à l’intérieur du collège (nichoirs, protection autour d’arbustes) - chaînes alimentaires constituées dans l’environnement proche
 Décomposition de la matière et notion de recyclage naturel ou pas de la matière -mettre sous terre différents matériaux dont des végétaux de différentes tailles et dans des filets de mailles différentes pour montrer ou non le processus de décomposition
- travail sur la durée nécessaire à la décomposition de certains matériaux non biodégradables
- fabrication de compost
 les élèves mesurent l’importance du tri et peuvent envisager un tri partiel des restes végétaux de la cantine - compostage
- tri sélectif pour recyclage des matériaux non biodégradables - maillage


 Richesse du sol par les micro-organismes qui s’y trouvent - identification de ces micro-organismes et nécessité de respecter cette vie : problèmes des pesticides qui polluent les sols, biodiversité végétale par opposition aux monocultures
 réalisation d’affiches sur la présence animale indispensable dans le sol, interface entre la roche et l’atmosphère, milieu vivant. - réel
- articles scientifiques
Le peuplement du milieu Variation du peuplement au cours des saisons - identifier les différentes stratégies pour favoriser la réussite du passage de la saison froide
 fournir de la nourriture, créer des conditions favorables à l’hivernation de certaines espèces animales
 suivi du devenir de certaines espèces au cours des saisons - réel
- documents divers

 Installation des végétaux par des formes de dispersion : graines ou spores - Identification et étude de quelques plantes rudérales qui participent à la biodiversité locale
 aborder le problème de certaines plantes invasives comme la jussie, l’herbe de la pampa, problématique locale - réel


- plaquette informative et intervenant possible sur la jussie - comptage graines et spores : rôle dans la dispersion
 Envahissement du milieu assuré par certaines parties du végétal par reproduction végétative 
 Formation de la graine assurée le dépôt de pollen sur le pistil de la fleur pour permettre la fécondation 
 Influence directe de l’Homme sur le peuplement (déboisement, ensemencement, chasse, utilisation de pesticides,…) - Traitement par groupe d’une influence directe locale et exposition en panneau affiche - documents 
 Influence indirecte sur le peuplement (accumulation de déchets, aménagement du territoire, modifications topographiques) - Etude et présentation du projet Natura 2000
- Connaissance de la réserve de Crau
- Connaissance de la création du Parc des Alpilles
- Existence du CEEP (conservatoire des espaces et des écosystèmes de Provence) - documents
- sortie à l’écomusée
- interventions de naturalistes, scientifiques responsables du parc des Alpilles - lecture de tableaux
- lectures de graphiques
Des pratiques au service de l’alimentation humaine Les pratiques agricoles exigent rigueur et méthode et l’amélioration de la production alimentaire doit s’inscrire dans une perspective de DD - Enquête dans un élevage ovin. Impact de l’élevage ovin dans l’écosystème Crau. Maintien des prairies sèches et humides et donc maintien d’habitats et de la biodiversité locale.
- Exemple d’un oiseau : le faucon crécerellette
- Nécessité de trouver un équilibre entre développement économique et préservation des espaces naturels : problématique de SMC
- recherche sur des métiers liés à l’environnement
- la problématique plus large : comment nourrir la population mondiale sans augmenter la part de l’élevage et son impact négatif sur les ressources en énergie et en eau et sur la pollution
- Enquête avec sortie sur le terrain - comptage
- lecture de tableaux
- lecture de graphiques


Partie transversale : diversité, parentés et unité des êtres vivants Reconnaître les organismes vivants du milieu proche et prendre conscience de la biodiversité dans une perspective de développement durable Voir autres parties 
 Classification en groupes emboîtés 
 La diversité des espèces est à la base de la biodiversité 
 La cellule, unité d’organisation des êtres vivants 


Eléments des programmes d’EPS du Collège pouvant être investis dans le projet « Education à l’environnement pour un Développement Durable » :


« Se déplacer en s’adaptant à des environnements variés et incertains : Réaliser, maîtriser et adapter un déplacement, en faisant des choix d’itinéraires, dans un milieu plus ou moins connu, plus ou moins varié, situé en pleine nature, nécessitant de s’engager en sécurité dans le respect de l’environnement. »
L’action de la course contre la faim, détaillée ultérieurement dans les actions menées, coïncide ainsi avec le programme d’EPS et ce projet.


Eléments du programme de technologie du Collège pouvant être investis dans le projet « Education à l’environnement pour un Développement Durable » :


Les compétences technologie qui ont trait à ce sujet en classe de 6ème sont :


- Mettre en relation le choix d’un matériau pour un usage donné, son coût et sa capacité de valorisation.


- Identifier l’impact de l’emploi de certains matériaux sur l’environnement dans les différentes étapes de la vie de l’objet.


- Indiquer le caractère plus ou moins polluant de la source d’énergie utilisée pour le fonctionnement de l’objet technique.


Les élèves de 6ème pourront travailler par exemple sur le tri sélectif des déchets ainsi que le recyclage des bouteilles en plastique.


Liens avec le Projet d’établissement du collège :


Ce projet de classe environnement et développement durable est en adéquation avec le projet d’établissement.


Il s’intègre suivant les axes suivants :


Axe A : Un enseignement pour tous, adapté à chacun :


Volet 1 : Bien réussir son intégration au collège en 6ème :
 Améliorer les liaisons CM2/6ème


Volet 2 : Mettre en place une pédagogie de réussite :
 Travailler en transversalité
 Travailler sur des classes à projets
 Valoriser les initiatives et les réussites


Axe B : Bien vivre ensemble au collège :


Volet 1 : Renforcer la politique de prévention :
 Mettre en place une réelle politique d’éducation à la santé et à la citoyenneté


Volet 2 : Favoriser la responsabilité et l’autonomie dans le travail et les apprentissages :
 Développer le travail en groupes
 Développer l’utilisation de l’outil informatique


Volet 3 : Permettre à l’élève d’avoir plus d’ambition afin de mieux construire son projet professionnel :
 Découverte du PDMF, métiers accès sur l’environnement


Axe C : Comprendre son environnement et apprendre à vivre avec :


Volet 1 : Favoriser la motivation des élèves autour d’un projet de classes interdisciplinaires :
 Mobilisation des élèves
 Facilitation du travail en groupe
 Apport de la contribution de l’élève dans un projet collectif
 Valorisation de l’image de l’élève
 Respect des différences
 Autonomie
 Ambiance de classe plus sereine
 Meilleures connaissances des thèmes abordées
 Elaboration de fiches métiers dans les domaines travaillés par les élèves.


Financement : 


• Dispositif PAME


• Actions avec les élèves : (Tombola, …)


• Participation éventuelle du foyer.


• Sponsors extérieurs.


• Participation du collège pour le financement d’un transport scolaire.


• Participation des familles.


Sorties :


• Sortie Nature : Le sommet des Opies : Les Alpilles entre Eyguières et Aureille.


• Visite d’un centre de tri et de Recyclage (Mairie de Saint Martin de Crau).


• Visite du centre de gestion de l’eau de Saint Martin de Crau.


• Visite du centre de potabilisation d’eau de Saint Martin de Crau


• Visite de la station d’épuration d’Arles


• Le château d’Avignon :
UN DOMAINE EN CAMARGUE
SITUATION GÉOGRAPHIQUE


Le domaine du château d’Avignon est situé au sein de la Camargue, vaste territoire formant une île, séparé du continent par les deux bras du Rhône et bordé au sud par la mer Méditerranée.
Longtemps insalubre, à cause des marécages, des moustiques, de la salinité de l’eau et des crues du Rhône, la terre camarguaise est hostile à l’homme. Jusqu’au milieu du XIXe siècle, ses seuls habitants sont les ouvriers agricoles, employés des grands domaines, et quelques pêcheurs. La maîtrise de l’eau constitue un pas important dans l’évolution de ce territoire.
Les progrès techniques de la Révolution industrielle facilitent la construction de digues et de canaux d’irrigation, qui permettront une expansion agricole basée tout d’abord sur la viticulture, l’élevage, puis sur la riziculture au XXe siècle.


DU RHÔNE AU ROBINET


Sciences expérimentales, environnement et développement durable


Visite thématique
Durée : Visite : 2h


Niveau : De la 6ème à la 3ème


Objectifs : Culture scientifique et technologique / Enrichissement du vocabulaire / Découvrir, comprendre.


Cette visite permet de suivre le parcours de l’eau au domaine depuis le Petit Rhône jusqu’aux robinets du château. Pompée, filtrée, stockée, l’eau apporte hygiène, modernité et confort. Cette visite met l’accent sur le patrimoine hydraulique et la gestion de l’eau sur le domaine.


• Sortie pastoralisme :


La problématique posée par l’écosystème de la Crau est abordée. L’élevage du mouton est essentiel dans la conservation de cet écosystème. En effet, le milieu présenté par la steppe ou coussouls, pelouse rase permet la vie d’espèces rares, uniques en Europe comme le Ganga Cata qui niche au sol ou le maintien d’une espèce de rapace inféodée à ce type de milieu où elle peut nicher dans les tas de pierre et se nourrir des criquets abondants qu’elle peut ainsi trouver : le Faucon Crécerellette. Sans les moutons il n’y aurait pas d’herbe rase, donc il y aurait un changement inéluctable du milieu et par conséquent de la biodiversité.
De plus, la Crau est aussi caractérisée par les prairies humides depuis la mise en place de canaux d’irrigation : la production du foin de Crau. Des espèces végétales et animales occupent cet autre milieu. Le mouton qui y pâture l’hiver, entretient la végétation et participe par ses crottes à l’apport d’engrais naturel. Le cycle du mouton suit donc le cycle de l’herbe et par sa présence permet le maintien d’une réelle biodiversité, unique en Europe !
La visite d’un élevage permet aussi de traiter une seconde partie du programme « les pratiques humaines au service de l’alimentation humaine ». Les élèves ont donc aussi à étudier le nécessaire équilibre à trouver pour un éleveur entre produire des agneaux de qualité (possédant de la viande) et en nombre conséquent. Il s’agit aussi d’appréhender le métier et donc la vie d’un éleveur, d’un berger. On peut aborder la consommation locavore, l’économie, la dépense énergétique (Pourquoi trouve-t-on du mouton de Nouvelle Zélande en France alors qu’on en élève ? La visite est très riche, tous les aspects de l’élevage sont abordés : installation, composition du troupeau, alimentation, reproduction, sélection, soins … Le tout sous la forme d’une enquête.


● Association « Chemin faisan »  :


L’eau et son monde mystérieux : "Au fil de l’eau "
Cette action permet la découverte et la comparaison entre
l’eau naturelle et l’eau domestique. Les enfants suivent
un parcours et mesurent à quel point l’eau est précieuse.


• Classe découverte :


Voir la rubrique "voyages"


Voici un exemple retenu, le projet final dépendra des devis établis et du site retenu. Une classe Ecolosport dans le milieu montagnard serait aussi envisageable.
Voyage Ecolosport d’une semaine dans le centre de la Côte Bleue située à Sausset-les-Pins dans un centre labélisé CED (centre citoyenneté environnement développement durable).


Au programme :


Un séjour sportif pour parler écologie et aborder la mer par le large.
Séances de voile sur optimist et dériveur.
Course d’orientation
Visite des calanques à bord d’un catamaran.


Chacune des sept compétences du socle commun de connaissances et de compétences est conçue comme une combinaison de connaissances fondamentales, de capacités à les mettre en œuvre dans des situations variées et aussi d’attitudes indispensables tout au long de la vie.


Nous avons ainsi sept bonnes raisons d’emmener nos élèves en classes de découvertes :
 


 Devenir acteur de son environnement et de son avenir
 Acquérir plus d’autonomie
 Savoir être et vivre ensemble
 S’approprier des techniques et maîtriser des outils
 Parfaire des compétences méthodologique
 Affiner les concepts de temps et d’espace
 Réinvestir des connaissances de bases.


Actions :


Des montagnes à l’océan, le périple d’une goutte d’eau : Association Surfrider


Surfrider Foundation Europe propose une intervention sur le cycle de l’eau. D’une façon ludique et interactive, les élèves s’approprient la thématique et approfondissent leurs connaissances sur la circulation de l’eau, le transport des déchets, les pollutions aquatiques, l’importance et la rareté de la ressource hydrique.


1/ Visionnage de la vidéo MAO : des Montagnes à l’Océan (25 minutes)
Le DVD « Des Montagnes à l’Océan » réalisé par le service éducation de Surfrider Foundation Europe conte le périple d’une goutte d’eau. Des sportifs passionnés, pratiquant leur sport dans des lieux différents (montagne, rivière, villes, océan), expliquent l’influence de l’Homme sur le cycle de l’eau et comment chacun peut agir pour limiter son impact sur l’environnement.


2/Intervention pédagogique :


Suite au visionnage du film, une séquence didactique est développée durant laquelle l’interactivité est privilégiée. Grâce à un cahier pédagogique réalisé par Surfrider (exercices, réflexions, quizz,…), les élèves s’investissent et participent activement dans le but de :


- Mieux comprendre le cycle de l’eau
- Identifier les différents types de pollutions aquatiques existantes (sources, impacts, solutions)
- Comprendre les techniques de mesure de la qualité de l’eau
- Aborder la problématique des déches aquatiques et le poids de l’activité humaine et des comportements dans ce type de pollution
- Etre en mesure de cerner la nécessité de protéger la ressource eau et donc d’agir individuellement et collectivement.


A la fin de l’intervention, les élèves ont compris l’ensemble des enjeux et des problématiques liés au cycle de l’eau et sont capables eux-mêmes de faire évoluer leurs comportements pour participer à un développement durable.


Déroulement
Durée : 2h
L’animation a lieu en classe.


 Réduisons nos déchets : Association TRI LOGIK


TRI LOGIK est membre du réseau national des Ressourceries qui agit pour réduire la quantité de déchets en luttant contre le gaspillage et en développant la filière du réemploi.
Cette association collecte des objets dont souhaitent se débarrasser les particuliers, associations ou entreprises, afin de leur donner une deuxième vie. Les objets sont testés et travaillés (nettoyage, remise en état pour réemploi, relookage, détournement pour réutilisation) puis proposés à la vente dans notre atelier boutique. Si les objets sont trop abîmés ou irréparables, ils sont démantelés et valorisés par recyclage.
La réduction des déchets est aujourd’hui une priorité. La mise en centre d’enfouissement technique (CET), l’incinération et même le tri et le recyclage ne peuvent être les seules solutions au problème actuel des déchets. Après un constat partagé des dommages environnementaux causés par les déchets, nous abordons avec les élèves les systèmes de collectes et de traitements mis en place dans leur quartier (tri, recyclage, CET,…) puis nous réfléchissons ensemble aux limites de ces systèmes.


Dans un deuxième temps, nous sensibilisons les élèves à l’importance de la réduction des déchets, sachant qu’il est possible d’agir à toutes les étapes de la vie d’un objet (au moment de sa conception, de sa fabrication, de son achat, de son utilisation et de son abandon).
Le réemploi ainsi que nos habitudes de consommation sont des thèmes que nous étudions plus particulièrement.


Au cours de cette animation, selon les attentes des élèves et des enseignants, nous pouvons aborder de manière plus approfondie une des thématiques suivantes :
-les emballages
-la consommation
-le réemploi
-la récup’
-la réduction des déchets au sein du collège.
Nous souhaitons à travers ces actions sensibiliser les élèves au thème des déchets, leur transmettre les informations nécessaires à la compréhension de cette problématique, et ainsi les inciter à avoir des gestes au quotidien respectueux de leur environnement.
Environnement et développement durable
Déroulement
Durée de l’action : 2 heures
Nombre de classes par action : 1
Nombre d’intervenants par action : 1
Lieu et période de réalisation de l’action : dans les collèges (en salle), tout au long de l’année.


Les clés d’un développement durable dans mon collège : association Ecopolenergie :


Il s’agit d’animations en classe assurées par un éducateur de l’association Ecopolenergie, se décomposant en 3 interventions et selon une pédagogie de projet.


La 1ère séance en classe permet de définir les notions de Développement Durable et présente les modalités pratiques de mise en œuvre avec des expériences concrètes de la vie quotidienne (maîtrise des consommations d’eau et d’énergie, épuisement des ressources, filières courtes, solidarité internationale).


La 2ème séance se déroule en partie au Centre de Documentation et d’Information (CDI), ce qui permet de faire des recherches ciblées sur les thématiques sélectionnées en concertation dans la classe. Les élèves font des propositions d’actions à mettre en place au sein du collège, choisissent et priorisent les actions possibles selon un mode démocratique de décision.
La 3ème séance se concrétise par la réalisation d’affichettes (stickers) permettant une communication à l’intérieur du collège afin d’informer les élèves sur des questions environnementales et/ou des thématiques traitées lors des précédentes séances, la réalisation d’une charte de l’élève ou d’une exposition des travaux réalisés durant les 3 séances.


Les objectifs pédagogiques de ces interventions sont :


- présenter une démarche globale de Développement Durable
- comprendre les enjeux du développement durable
- prendre conscience de l’épuisement des ressources
- Initier les élèves, dans leurs gestes quotidiens, aux pratiques éco-responsables
- mettre en œuvre une communication inter-élèves au sein de l’établissement
- développer un esprit ouvert, objectif et critique à l’égard des problèmes environnementaux
- pratiquer des méthodes de prise de décision dans la concertation


Déroulement
Durée de l’action : 6 heures
Nombre de séances : 3 séances de 2 heures consécutives
Nombre de classes : 1 classe
Environnement e


Course contre la Faim  :


J’aimerais mettre en place cette action au sein du collège. Ce travail nécessitera l’aide et le soutien des enseignants d’EPS.


Objectifs et principe de l’opération :


Chaque année depuis seize ans, Action contre la Faim organise une COURSE CONTRE LA FAIM. Cette année encore, plus de 900 établissements scolaires en France et à l’étranger vont se mobiliser pour venir en aide aux populations les plus démunies.
LA COURSE CONTRE LA FAIM permet en outre de sensibiliser les jeunes au problème de la faim dans le monde, de les impliquer concrètement dans une action de solidarité et de leur prouver que l’on peut s’engager, quels que soient son âge et ses moyens.
 Pour expliquer aux élèves le problème de la faim dans le monde, une séance de sensibilisation sera organisée au sein de l’établissement. Cette séance est assurée par des bénévoles ou des salariés de l’association et sont l’occasion de débats avec les élèves.


 Après la séance de sensibilisation, chaque élève recherche plusieurs parrains. Les parrains font une promesse de dons du montant qu’ils souhaitent (1, 2, 3… euros) et s’engagent à multiplier cette somme par le nombre de kilomètres parcourus par l’élève le jour de la course. Les élèves ont la possibilité de performer sur un maximum de 10km.


 Le jour de la course, l’élève fait de son mieux ! La COURSE CONTRE LA FAIM n’est pas une compétition, c’est l’esprit de solidarité et d’entraide qui prédomine.


Les modalités de l’opération :


1. Le jour de la course, un système de contrôle est mis au point pour comptabiliser le nombre de kilomètres effectués.
Chaque élève va à son rythme et le tout se déroule dans une ambiance festive et chaleureuse (sono, collation, etc…).


2. Dans les quinze jours suivant la course, l’élève collecte l’argent auprès de ses parrains.
Ceux-ci établissent, de préférence, un chèque à l’ordre d’Action contre la Faim en fonction du nombre de kilomètres parcourus et des promesses de dons par kilomètre.


3. Après avoir obtenu de leurs parrains les sommes correspondantes, l’élève rapporte l’argent au sein du collège. C’est l’établissement qui se charge ensuite de reverser la somme globale au siège d’Action contre la Faim.


4. Dès la réception des chèques, Action contre la Faim établit et envoie directement aux parrains un reçu fiscal pour tout don supérieur ou égal à 8 euros. Le reçu fiscal permet de bénéficier d’une réduction d’impôts correspondant à 75% du montant versé


• « Nettoyons la nature » (Centres E. Leclerc)

Quelle que soit la motivation marketing de E.LECLERC, les faits sont là, un sac plastique ramassé dans la nature finira recyclé et non dans l’eau. Bravo pour l’initiative.


“Nettoyons la nature” est un gigantesque ramassage collectif des déchets sauvages en milieux naturels et urbains.

Son objectif est de donner l’opportunité à tout volontaire d’effectuer un geste pour son environnement : nettoyer des sites de leurs déchets et les trier dans le but de les faire recycler ou de les faire détruire par des structures agréées.


Les centres E.LECLERC souhaitent, au travers de l’opération “Nettoyons la nature” sensibiliser les citoyens au respect de l’environnement.



Recyclage piles ( Société Screlec, batribox… )


• Recyclage des cartouches d’encre
Recyclage du papier au sein du collège :


Création de poubelles en Arts Plastiques en utilisant des cartons (de feuilles de la photocopieuse par exemple), les décorant… Elles permettraient le recyclage du papier dans certaines salles, à défaut d’obtenir une subvention pour l’acquisition de poubelles supplémentaires.
Il me paraît essentiel d’associer l’équipe des agents au projet de façon à en assurer la faisabilité. Les CPE s’investiront également dans cette action.


• Recyclage des téléphones portables


• Recyclage des outils d’écritures
Bic qui fabrique et commercialise notamment des stylos s’est associé avec Terracycle, spécialisé dans le recyclage, pour lancer un programme de collecte et de recyclage d’instruments d’écriture (toutes marques confondues). Le recyclage permettra la fabrication de nouveaux produits d’usage courant comme des pots à crayons, des corbeilles à papier, des arrosoirs…


• Intervention du CIPE d’Arles :


 A la rencontre d’un fleuve : le Rhône
 Rivermed.
Thématique :
Les paysages
Le climat
Les terrasses, l’homme et la pente.
L’eau
Les milieux naturels
L’écocitoyenneté


Type d’outil : Jeu
Il s’agit pour chaque équipe de 2 (représentant un mini conseil municipal) de gérer les aménagements de sa commune : école, supermarché, lotissement, camping, vigne, usine, etc.
Chacun de ses aménagements a un coût et des conséquences sur l’environnement : en particulier ils peuvent augmenter le risque d’inondation. Un dé représente les phénomènes météorologiques aléatoires ; il s’agit de gérer au mieux son budget et son territoire. Le coût de certains aménagements ou de leurs réparations peut amener à envisager des solutions intercommunales.
Ce jeu intervient dans un projet pédagogique sur l’eau, la rivière ou les risques majeurs.
 Navigation sur le fleuve.


Les objectifs de cette intervention sont :


 Expliquer les caractéristiques hydrologiques du delta du Rhône (Rhône, canaux, étangs, lagunes, littoral)


 Interpréter et comprendre la nature et le fonctionnement des milieux inondés du delta (étangs, lagunes, réseaux de canaux, rizières)


 Prendre conscience de la gestion hydraulique nécessaire au fonctionnement de ces milieux interdépendants les uns des autres.


 Découvrir l’impact de différents modes de gestion de l’eau sur le territoire.


• Liaison CM2/6ème : Possibilité de Création de maquettes
Les classes de CM2 pourraient être associées à la Course contre la faim.


• Liaison avec le collège Ampère situé à Arles (Collège classé ZEP)
Comparaison des différents travaux effectués par les élèves.
Mise en commun des différentes problématiques mises en exergue.
Possibilité d’effectuer des sorties communes (liaison entre les élèves, coût des transports partagés, …).
Création d’un mini journal permettant une liaison entre les deux établissements (travail au CDI, possibilité de faire intervenir le professeur de français…)


Evaluations : 



Ce projet permet la validation d’items de plusieurs compétences du socle commun de connaissances et de compétences :


 Compétence N°3 :
Environnement et développement durable :
-Mobiliser ses connaissances pour comprendre des questions liées à l’environnement et au développement durable.


 Compétence N°4 :
Adopter une attitude responsable :
-Participer à des travaux collaboratifs en connaissant les enjeux, en respectant les règles.


 Compétence N°6 :
Avoir un comportement responsable :
-Respecter les règles de la vie collective.
-Comprendre l’importance du respect mutuel et accepter toutes les différences.
-Respecter des comportements favorables à sa santé et sa sécurité.


 Compétence N°7 :
Faire preuve d’initiative :
-S’intégrer et coopérer dans un projet collectif.
-Manifester curiosité, créativité, motivation à travers des activités conduites ou reconnues par l’établissement.
-Assumer des rôles, prendre des initiatives et des décisions.

Collège Charloun Rieu – rue des Galoubets - 13310 Saint Martin de crau – Responsable de publication : Mme Auteroche Valérie
Dernière mise à jour : vendredi 15 décembre 2017 – Tous droits réservés © 2008-2017, Académie d'Aix-Marseille